Financement de commandes

Le financement des commandes fournisseurs répond à un principe simple : vous utilisez le fait que ces commandes soient par avance déjà vendues à un client afin d’obtenir une sorte de prêt-relais pour les financer.

Créez-vous un crédit-fournisseurs.

L’intérêt est d’économiser la trésorerie de l’entreprise et de vous offrir par ailleurs une souplesse pour le cas où votre client tarde à vous payer ou échelonne son règlement. Cela réduit votre besoin en fonds de roulement (Bfr) et vous offre de nouvelles ressources financières.

Votre croissance

Une saisonnalité importante qui impose des commandes de fournitures lourdes à financer. Conserver vos liquidités : vous n’aurez pas à avancer les fonds d’achat.

Vos achats

Les flux de trésorerie deviennent dangereux et par conséquent, l’entreprise peut peiner à payer ses fournisseurs

Votre financement

Le financement de vos commandes assure votre fournisseur d’être réglé immédiatement par un organisme dont la santé financière n’est pas à remettre en question.

Le financement de vos commandes pour grandir en toute sérénité

Le financement de la commande par un tiers sécurise la situation et vous permet de répondre à davantage de demandes clients. Vos capacités de croissance s’en trouvent accrues et vous pouvez dès lors vous concentrer sur l’avenir et satisfaire au mieux vos clients actuels et en conquérir de nouveaux.

Faites appel à votre courtier

Trouver un financement pour vos commandes est une démarche unique mais qui doit être personnalisée selon votre profil et les différentes situations auxquelles vous serez confronté.

Une commande de 1 000 € ne sera pas financée de la même manière qu’une commande de 200 000 €, et va engendrer une démarche différente et un calcul des ratios différent.

MDH Conseil accompagne les chefs d’entreprise par un conseil complet et une assistance tout au long de la vie de la société. Personnaliser chaque besoin de financement de commandes est notre démarche, afin de bénéficier chaque fois des meilleures conditions.

On en parle ?