Levée de fonds

par | 4 juillet 2021 | Startup

Bénéficier d’un apport en fonds propres ou d’une augmentation de capital

S’entourer et s’aider de nouveaux actionnaires, prendre son sujet au sérieux.

Pourquoi vouloir lever des fonds

De nouveaux projets se dessinent à l’horizon, une opportunité de grandir apparaît : votre besoin en fonds de roulement (Bfr) peut s’accroître afin de mener à bien les opérations nécessaires.

Ou bien, un apport d’argent faciliterait la gestion de votre entreprise au quotidien et assurerait sa pérennité à long terme.

Ou encore, vous avez besoin de fonds pour démarrer l’activité.

La levée, un levier

Quelles que soient vos raisons et que vous soyez une start-up ou une société centenaire, faire une levée de fonds constitue un levier permettant de mettre toutes les chances de votre côté pour que vos affaires réussissent.

Gardez en tête que :

– renforcer le capital vous permettra de gagner en crédibilité pour l’obtention de crédits ou d’aides financières avec votre banque;
– lever de l’argent peut vous permettre d’élargir votre gamme de produits ou services pour une véritable accélération de votre business ;
– grandir engendre la nécessité d’investir et de résister (financièrement) à la transition.

Prévoir le développement de l’entreprise grâce à des fonds levés, c’est penser à son potentiel de croissance sur le long terme.

Ce mode de financement est un fondamental dans l’entreprenariat, pour les jeunes entreprises comme pour celles arrivées à maturité.

FRANCE INVEST, l’association des investisseurs pour la croissance.

Vous avez tout sur le plan national, par département, par activité, par montant de fonds, un passage quasiment obligatoire rien que pour la curiosité.

C’est un représentant des acteurs principaux des levées de fonds.

Cliquez ici.

FÉDÉRATION NATIONALE DES BUSINESS ANGELS, l’association des investisseurs pour la croissance.

Vous avez tout sur le plan national, par département, par activité, par montant de fonds, un passage très riche en enseignements.

Il y a 50 000 personnes en France qui investissent dans le capital de startup.

Cliquez ici.

Dévoiler sa vision de chef d’entreprise

Si vous y êtes décidé, sachez qu’ouvrir son capital est un acte fort auquel vous devez être préparé, surtout s’il s’agit de votre première levée.

C’est un investissement en temps de préparation et une exposition permanente pendant toute la phase de levée.

Ouvrir son capital, c’est inviter d’autres personnes que vous ne connaissez pas à vous suivre dans votre aventure.

Exposer votre projet à des investisseurs, les enrôler dans votre histoire et être à la hauteur de vos promesses.

Même si vous n’effectuez pas une importante levée de fonds, toute levée de fonds sera importante pour vous.

L’étape de prise de contact et de compréhension du projet sont fondamentales afin d’intéresser les investisseurs.

Inscrire sa stratégie dans la pierre

Vendre une partie de son entreprise en échange de fonds implique mécaniquement une vision à long terme du porteur de projet dont l’implication sera actée sur le KBIS et les statuts.

Vous serez dans l’obligation d’organiser une assemblée générale extraordinaire visant à modifier les statuts pour inclure un ou plusieurs investisseurs à la direction de l’entreprise.

Même si vous ne devenez pas minoritaire, vous ne serez plus seul décideur et il vous faut accepter ce fait qui peut se révéler très positif.

Comme le dit l’adage, « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Plusieurs types de personnes sont susceptibles de vous rejoindre toutefois :

– un investisseur purement financier, qui ne se mêlera en aucun cas de votre gestion et ne se préoccupera que de la rentabilité de son placement de capital ;

– un passionné de votre activité qui souhaitera participer à l’aventure et amener ses propres idées (de gestion comme de développement) ;
– un investisseur qui croira avant tout en vous et se prendra d’affection pour votre société.

Vous entourer de la meilleure façon en fonction de vos attentes et de votre personnalité est un gage de réussite.

Le financement des entreprises est un monde complexe, réaliser une levée de doit pas être pris à la légère : un actionnaire à fort potentiel (et fiable) est aussi essentiel que le Ceo dans l’élaboration d’un business-model.

La gestion de la trésorerie, l’amorçage d’une nouvelle stratégie commerciale, le lancement de produits innovants : pour les étapes-clés, un investisseur bien trouvé participe au capital mais également à la vie de l’entreprise.

Entrepreneurs et investisseurs doivent travailler de concert pour réussir ensemble.

Définir votre besoin pour rendre votre projet cohérent

Une vision claire et efficace

Les investisseurs potentiels vont se poser la question du pourquoi ce besoin d’argent. Ou plutôt, pour quoi faire.

Le montant sollicité est-il assorti d’une stratégie fine et précise visant à gagner tant d’argent sous tel délai ?

Construisez votre dossier, demande et business plan dans cet esprit. Mettez-vous à la place de l’investisseur qui vous lira et qui ne connaîtra potentiellement pas grand-chose de votre activité.

Ce qui est une évidence pour vous devra être expliqué limpidement à un autre : couchez par écrit tous les tenants et aboutissants de votre projet, avec sa temporalité et l’évidence de sa faisabilité.

S’associer à vous, qu’est-ce que cela signifie ? (h3)

De la même façon, c’est vous que l’investisseur va choisir, tout autant que votre projet.

Vous, c’est à la fois votre personnalité et votre société telle qu’elle existe à cet instant.

Définissez-vous

Avant de vous diriger vers une source de financement qui vous corresponde, vous devez définir très précisément votre profil en répondant à ces questions (liste non exhaustive) :

– Votre entreprise existe-t-elle déjà ?
– Générez-vous du chiffre d’affaires ? Combien au regard de votre objectif à moyen terme ?
– Avez-vous des early adopters ?
– Êtes-vous en seed, en mode prototype ?
– Votre marché est-il local, européen, mondial ?
– Votre modèle d’activité est-il scalable ?
– Quelle est sa monétisation ?
– Comment se compose votre équipe ?
– Le marché est-il porteur ? Concurrentiel ?
– Quels sont vos concurrents ? Comment se portent-ils ? – Quelle est leur stratégie ?
– Qu’est-ce qui vous différencie sur le marché ?
– Comment sont calculées vos marges ? Sont-elles suffisantes ?
– Quelle est votre vision à 3 ans ? Avez-vous une stratégie de sortie ?

En répondant à ce tamis de questions, vous pourrez vous situer pour vous diriger vers un pôle d’investisseurs qui vous ressemble.

Trouver les bons investisseurs

Préparez votre dossier et votre présentation

Vous le savez certainement : vous devrez présenter aux investisseurs potentiels un business plan complet, assorti de toutes les pièces justificatives de votre société et de son activité, qu’elles soient comptables, commerciales ou fiscales.

L’idée est maintenant de personnaliser votre présentation en fonction du type d’investisseur que vous aurez à convaincre.

Les pièces restent les mêmes, mais vous pourrez appuyer sur un sujet qui parlera davantage à votre interlocuteur.

Par exemple, si vous avez affaire à un passionné, préparez un compte-rendu rapide de l’état financier et discourez plus longuement de l’organisation de l’activité, des réussites déjà réalisées chez vos clients, etc.

A l’inverse, un profil purement comptable vous trouvera peut-être trop « rêveur » pour lui si vous tenez un tel discours.

Entraînez-vous si nécessaire pour veiller à être précis, concis et accrocheur, et ce quel que soit l’interlocuteur en face de vous.

Il vous faut vous différencier de tous les autres leveurs de fonds.

Aider les investisseurs à comprendre au mieux la plus-value de votre projet de développement afin de les encourager à investir dans le capital de votre entreprise : une stratégie gagnante.

Suis-je éligible à la levée de fonds ?

Une levée de fonds ou un apport en fonds propres est une solution accessible à toute entreprise, qu’elle soit en création ou mature.

Ce n’est pas réservé à la startup spécialisée dans le développement de technologies et autres entreprises innovantes comme on pourrait le penser.

Lever des fonds, échanger une part de son capital contre du cash est une démarche logique pour tous les entrepreneurs.

Quel timing pour ouvrir mon capital ?

La durée classique des levées de fonds est comprise entre 2 et 7 mois.

Cela peut vous paraître très long car cela couvre au pire les trois quarts d’un exercice.

Pourtant, au vu de l’ensemble des éléments à préparer et de la procédure à suivre pour rencontrer, décider et concrétiser le projet, vous pourriez trouver le délai bien court.

Quel serait le coût d’un accompagnement ?

Pour répondre à cette question, il faudrait savoir quel entrepreneur vous êtes, le projet qui vous anime et le montant levé.

En fonction de ces critères, le chemin menant à votre réussite va varier, donc les honoraires également.

En règle générale, une rémunération fixe est décidée au départ, assortie d’une commission payable en cas de succès de l’opération.

Alternatives à l’ouverture de capital ?

Si vous ne souhaitez pas partager les parts de votre entreprise, il existe évidemment d’autres solutions pour réaliser une levée des fonds nécessaires : le prêt bancaire, l’emprunt auprès d’une personne physique connue (love money) ou auprès d’un fonds d’investissement privé.

Visitez notre page dédiée (lien vers la page prêts) afin d’en savoir plus.

Un financement participatif peut également se révéler une bonne idée si vous débutez et que votre projet attire beaucoup d’early adopters.