Financement Matériel

Obtenez votre matériel en 7 jours

Votre futur matériel

Choisissez votre équipement professionnel

Le contrat

Durée entre 6 et 60 mois

Réception de votre bien

Matériel livré 7 jours après signature

« Travaillez avec le matériel de votre choix. »

S’équiper et renouveler son parc matériel régulièrement

Il s’agira de façon non exhaustive :

  • de l’agencement des locaux de l’entreprise 
  • de matériel informatique 
  • de machines-outils
  • de matériel industriel
  • de machines BTP, agricoles, de transport ou de manutention
  • d’outillage
  • de véhicules
  • Offrir à vos clients un service de financement
  • Sortir plus facilement d’une mauvaise passe.

Selon la durée de vie des différents matériels, un renouvellement régulier impose de procéder à des investissements tout aussi fréquents et qui peuvent être conséquents et dépasser votre budget.

Les limites du paiement comptant

Les fonds propres d’une entreprise sont une source de financement interne.

Ils proviennent soit d’un apport personnel des associés, soit de l’entreprise après au moins un premier bilan complet.

Un investissement pourrait dans ce cadre être payé par un apport en capital réalisé à la création ou durant la vie de l’entreprise, provenant donc directement de l’épargne des associés.

Ou être réglé par l’autofinancement, c’est-à-dire l’utilisation du bénéfice antérieur de l’entreprise qui permet de calculer la capacité d’autofinancement (CAF).

Régler au comptant les investissements pour en devenir propriétaire peut donc affaiblir l’épargne des dirigeants de l’entreprise, ou la disponibilité en trésorerie de ladite entreprise et ainsi en limiter le développement.

Acquérir du matériel en contrepartie du règlement de mensualités de prêt voire d’un loyer offre l’avantage de mieux maîtriser le quotidien financier de l’entreprise.

La charge mensuelle étant par ailleurs plus facilement identifiable, le chef d’entreprise verra plus clairement quels investissements il peut se permettre de lancer – et a contrario ceux qui mettraient la pérennité de son activité en danger.

Par quels biais s’équiper en matériel

Les sources de financement peuvent varier et doivent correspondre à votre profil, à vos attentes et à votre situation financière.

Le prêt bancaire

Il s’agit du mode de financement le plus utilisé pour l’acquisition de matériel professionnel, qui peut couvrir tous les investissements cités plus haut.

Votre société a besoin d’un matériel, et vous ne disposez pas (ou ne souhaitez pas vous démunir) des fonds nécessaires à son achat.

Vous contactez donc la banque afin de déposer une demande de financement pour qu’elle vous accorde un contrat de crédit.

La banque avance alors l’argent pour payer le fournisseur et votre entreprise doit régler chaque mois une mensualité de remboursement et des intérêts rémunérant le service rendu.

A noter que le prêt ne coûte pas forcément plus cher à votre société qu’un paiement comptant : les intérêts sont déductibles de votre résultat imposable. Vous réaliserez donc en parallèle une économie d’impôt.

Reste à négocier les conditions du crédit pour déterminer le montant nominal emprunté, la durée du crédit en fonction des mensualités acceptables, et le taux d’intérêt appliqué.

Pour que la banque vous accorde le prêt, vous devrez répondre à certaines conditions pouvant varier selon les banques et offrir certaines garanties.

Comme par exemple une capacité d’endettement (ou d’autofinancement) qui pourrait couvrir l’achat.

À défaut, vous devrez peut-être trouver une caution ou placer un bien en garantie.

Si votre propre banque ne vous donne pas satisfaction d’emblée, vous serez tenté d’en contacter d’autres.

Attention toutefois à ces démarches qui peuvent être extrêmement chronophages et manquer d’efficacité.

La location avec option d’achat ou crédit-bail

Autre solution de financement, la location avec option d’achat (ou LOA) vous permet d’acquérir un matériel auprès d’un fournisseur en réglant mensuellement des loyers mensuels aussi appelés redevances de crédit-bail.

C’est donc votre fournisseur qui vous octroie un crédit, en s’associant généralement à un organisme spécialisé tout de même.

La grande différence étant que ce n’est pas vous qui aurez à négocier les conditions.

Intérêt de cette formule : vous n’êtes pas obligé de devenir propriétaire du matériel en fin de contrat de location.

Cette flexibilité que l’on retrouve généralement chez le concessionnaire de véhicules utilitaires ou de machines, permet au besoin de s’assurer de la rentabilité de l’investissement avant de décider de son achat complet.

Développer ses parts de marché en finançant ses propres clients

Si tout ou partie de votre métier consiste à vendre du matériel à d’autres professionnels, devenez le fournisseur qui offre un avantage important à vos clients. Pour optimiser leur parcours de vente et muscler votre argumentation de vente, donnez-leur des atouts pour acquérir (plus facilement) vos biens.

En offrant la possibilité de payer l’achat mensuellement sur 12 à 60 mois, vous offrez à vos clients de la trésorerie ou le cas échéant le temps nécessaire à la recherche d’un financement.

Le résultat pour vous est sans aucun doute une augmentation mécanique du taux de transformation de vos prospects.

MDH Conseil vous propose dans ce cadre une assistance pour financer votre cycle de vente et vous mettre en position de proposer du crédit-bail matériel pour vos clients.

Confier vos besoins de financement à un professionnel

Pour combler votre besoin de financement, votre premier réflexe sera certainement de vous tourner vers votre partenaire financier et prêteur habituel : votre banque.

Si votre demande est refusée, n’en déduisez pas pour autant qu’elle sera systématiquement recalée par d’autres établissements.

Le refus motivé de votre banquier ne sera pas pris en compte par un autre établissement financier.

Il est important de comprendre que chaque établissement bancaire a ses ratios propres et sa vision du financement.

Les modes de financement et les offres marché ne manquent pas de la part des établissements financiers, de même que les solutions personnalisables qui seront à trier selon votre profil.

Acquérir en LOA, en leasing ou via un loyer, à vous de choisir ce qui sera comptablement cohérent pour votre entreprise.

Vous faire accompagner par un courtier professionnel, qui maîtrise aussi bien les offres que les politiques des différents établissements de crédit, vous permettra de financer vite et bien tous vos besoins.

La politique d’une banque dépend de sa direction et de son historique, données que vous n’avez probablement pas le temps de découvrir et de maîtriser.

Faire évoluer votre entreprise reste évidemment votre priorité.

La solution du lease-back

Le lease-back est une solution à part, qui sera pertinente dans le cadre d’un besoin de trésorerie ou d’homogénéisation du parc matériel.

Il donne la possibilité aux clients ayant déjà commencé à amortir leur matériel par le paiement d’échéances, de les réintégrer dans une location financière et ainsi de récupérer les fonds libérés pour constituer de la trésorerie à partir d’actifs de production déjà payés.

Cette solution peut sortir d’un mauvais pas une entreprise en difficulté et générer de la trésorerie en cas de passage compliqué.

C’est un outil généralement utilisé par des entreprises dont le ratio financier se trouve dans la zone orange ou rouge et ne parvenant pas à convaincre les prêteurs.

L’importance de l’amortissement

Tout équipement matériel (hors immobilier) va perdre de la valeur au cours de sa vie, correspondant à l’amortissement.

Lors de l’acquisition et quelles que soient vos solutions de financement autres que le leasing, n’oubliez pas d’estimer la valeur résiduelle de votre bien après une utilisation jugée raisonnable dans votre process de production.

Vous pourrez envisager de le revendre si possible au moment le plus pertinent pour en tirer la meilleure valeur de rachat. Le gain pourra être déduit du coût global de l’investissement et générer un surplus de trésorerie non négligeable.

Pour vous servir

Le financement des équipements est un sujet complexe. De multiples acteurs en dehors des banques peuvent entrer en scène afin de vous proposer des offres novatrices et entièrement personnalisées.

Vous proposer des solutions qui allègent vos soucis est notre métier : autant d’options de financement qui constituent des opportunités de développement pour vous.